Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
INFO FLASH :
Actualités

Correction du baccalauréat : Une descente qui rassure du bon déroulement des activités

07/07/2021


« Tout se passe très bien. Les corrections se déroulent normalement, sans incidence et la délibération sera effective le 14 juillet ». Tel est le constat fait par la délégation dépêchée par le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle et celui de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Composée des directeurs de cabinet des deux ministères, des secrétaires généraux, de l'inspecteur pédagogique et du directeur de l'Office du baccalauréat, la délégation est descendue ce mercredi 7 juillet 2021 dans quatre centres de corrections. L'objectif de cette visite étant de s'imprégner du bon déroulement des corrections et encourager les correcteurs. Superviseur général du centre de correction et de délibération du Bac au CEG 1 Abomey-Calavi, monsieur Allagba indique que ce centre de correction abrite les matières générales « il sagit des Mathématiques, Anglais, philosophie, Sciences de la Vie et de la Terre, Sciences physiques, Français, Allemand et Espagnol ». Il fait savoir que l'ambiance de travail est conviviale, « tout se passe très bien et aucun incident n'est enregistré ».  C'est au directeur de l'Office du baccalauréat, Alphonse da Silva de faire comprendre que « Il y en tout 10 centres de correction repartis sur toute l'étendue du territoire national où se déroulent les corrections ». Il ajoutera que « les copies sont corrigées sous anonymats ». « Cette descente entre dans le cadre d'une visite périodique classique mais cette fois-ci ce sont les deux ministères secondaire et supérieur. Empêchés, les ministres ont convié une délégation de haut niveau constituée des deux directeurs des cabinets, des secrétaires généraux et du directeur de l'Office de Bac et de l'inspecteur général pédagogique adjoint du ministère », explique le Directeur de cabinet du ministre de l'enseignement secondaire Ayouba Garba. « Il s'agit de venir sur le terrain vérifier l'environnement dans lequel se déroulent les corrections si c'est conforme aux normes, les mesures contre la Covid-19 sont-elles respectées, les copies sont-elles sécurisées », a ajouté le directeur. Il confirme que « Nous avons visité le Centres du CEG Gbégamey, le Lycée Technique Coulibaly, le CEG1 dAbomey-Calavi et le CEG Nokoué. Le constat est que l'environnement est sécurisé et les copies sont sécurisées ». Ayouba Garba fait savoir que « qu'ils sont venus également en tant qu'évaluateurs par surcroit vérifiés si la constance est maintenue puisque le baccalauréat béninois à l'interne comme à l'externe est un label qui est admiré ». Comme le directeur de l'Office du baccalauréat, le directeur de cabinet dira, « Je vous avoue qu'avec ce que nous avons vu, tous les critères sont remplis, en matière de pertinence, le respect des textes, la gestion des copies, la fiabilité des correcteurs. Ce qu'on a vu rassure ». « La correction se déroule très bien et dans de très bonnes conditions. Nous avons sillonné quelques centres de corrections et le constat est que tout se passe très bien», dira le Directeur de cabinet du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique  Rogatien Tossou. Il informe que «4388 correcteurs sont mobilisés sur toute l'étendue du territoire national, 10 centres de corrections, 1127 contrôleurs et 112 présidents de sous-commissions ». Pour ce dernier, « les critères de correction des correcteurs, des contrôleurs et des présidents de sous-commissions respectent les textes en vigueur ».  En définitive, cette descente initiée par le ministre de l'enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle et son homologue de l'enseignement supérieur permet de comprendre le bon déroulement des corrections et rassure sauf erreur de dernière minute du respect de la date de délibération.   
Retour aux actualités