Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
INFO FLASH :
Actualités

En prélude à la 36e session du conseil des ministres

28/05/2019

La réunion des experts s’ouvre pour baliser le terrain
Faire reculer les frontières de l’ignorance.

La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Prof Marie Odile Attanasso a présidé le lundi 27 Mai 2019 la cérémonie d’ouverture des travaux de la réunion des experts du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames) à Cotonou les 27 et 28 mai 2019. Des points à l’ordre du jour de cette rencontre scientifique qui prépare la 36e session du conseil des ministres de l’institution, on retient notamment l’examen des litiges dont elle fait objet, du rapport d’activités et financier 2018 du secrétaire général, du suivi des résolutions du conseil prises en 2018, de l’évaluation de la mise en œuvre de son plan stratégique 2014-2019, ainsi que la relecture des textes juridiques qui fondent son existence ; l’examen des procédures d’inscription aux concours et sur les listes d’aptitude et le programme de reconnaissance et d’équivalence des diplômes.

« L’orientation que vous donnerez à chacun des dossiers soumis à votre examen aura, à l’avenir, des répercussions certaines sur la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. C’est pourquoi je vous invite à beaucoup d’objectivité et de discernement dans vos analyses, mais surtout à un sens élevé de responsabilité car vos travaux touchent sans conteste à la définition des politiques d’éducation et, partant, de développement de nos pays respectifs… ». Telle fut l’exhortation de Marie Odile Attanasso à l’endroit des experts.

Au dire du secrétaire général, le Pr Bertrand Mbatchi, son ambition serait satisfaite si au sortir de cet exercice avec le Comité des experts, le Cames se dote de nouveaux leviers de gouvernance ou les consolide, aux fins de renforcer sa compétitivité à l’échelle de son espace en particulier et à l’international en général, selon la vision du Cames futur contenue dans les recommandations issues des réflexions menées dans le cadre de la célébration du cinquantenaire en 2018. Il faut noter que le Cames se veut un conseil, un système de veille, un organe de facilitation et d’intégration des systèmes d’enseignement supérieur.

Retour aux actualités