Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics
INFO FLASH :
Actualités

31ème réunion du groupe de travail technique de l’AFRA

24/07/2020


Éléonore Yayi lance les travaux de l’Accord intergouvernemental par visioconférence

(Le Bénin prend la présidence pour un an grâce au leadership du Président Patrice Talon...)

La 31ème réunion du groupe de travail technique de l’Accord intergouvernemental régional de coopération pour la recherche, le développement et la formation dans le domaine de la science et de la technologie nucléaire (AFRA) se tient du 23 au 24 juillet 2020 à Cotonou au Bénin. La tenue de cette réunion dans notre pays, va lui permettre d’être porté à la présidence de l’Afra pour un an. C’est Madame éléonore Yayi Ladékan, ministre en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Bénin qui a ouvert les travaux de cette 31ème réunion. L’Accord intergouvernemental régional de coopération pour la recherche, le développement et la formation dans le domaine de la science et de la technologie nucléaire (AFRA), depuis son entrée en vigueur le 04 avril 1990, offre un cadre aux membres africains pour intensifier leur collaboration grâce à des programmes et des projets portant sur les besoins communs de ses membres. Ainsi,
Le Bénin, depuis son adhésion à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en 1997 et son ascension aux différents termes de l’Afra, a toujours participé et bénéficié de plusieurs projets régionaux dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’énergie, de la protection de l’environnement, de la radio protection, de la sûreté et de la sécurité nucléaire et de la nutrition infantile a souligné madame élÉonore Yayi Ladékan, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Tout en reconnaissant «la haute porté de la contribution et de la coopération technique au développement socioéconomique du Bénin, la ministre se dit être rassurée que « de nombreuses actions restent à mener pour la mise en place d’écoles universitaires de formation en sciences et technologies nucléaires». Ce qui reste un défi à relever par la présidence Afra du Bénin. Signalons que c’est le Bénin qui devrait abriter cette réunion internationale de l’Afra mais ne l’a pu, du fait du covid 19, d’où la tenue en visioconférence et lancée par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, madame Éléonore Yayi.

Retour aux actualités